Le Multiculturalisme, c'est maintenant !!!

 

5342dcaac0136-preview

 

Dans la société actuel, le multiculturalisme est-il un danger pour la ville ?

Je me suis rendu compte que si l'on formule mal ces phrases avec ce thème, on pouvait rapidement être perçu comme raciste alors que pas du tout (moi-même issue du multiculturalisme donc bien placé pour en parler). Ce délaissement n’a eu d’égal que les manifestations toujours plus criantes du malaise social noué autour du problème de cette diversité. Peu à peu, ce sont les termes nécessaires pour dénoncer des problèmes, les outils capables de distinguer entre les différentes facteurs.

 

I-Un équilibre pour le multiculturalisme

 

Contourner cette réalité en prônant l’avènement d’une société multiculturelle et diversifiée est concevable à l’échelle de l’évolution de l’humanité, mais inacceptable de nos jours. La question de la cohésion de la société française se pose avec de plus en plus finesse. Le sujet est trop grave pour qu’il ne soit pas posé, d’une manière ou d’une autre, mais le plus rapidement possible, au peuple de France.

Il ne suffit pas de mettre les hommes ensemble pour que naisse une communauté dont l’harmonie reposerait sur les seuls principes d’égalité, de liberté et de fraternité.

 

« Chacun va pouvoir revendiquer au nom de la non-discrimination l'apprentissage à l'école de sa langue d'origine. Après le madarin et l'hindi, pourquoi pas le bambara ou le soninké ? »

 PHO265651e0-8fe6-11e3-8d45-29d9f754bdbd-805x453

Chevrier (formateur en travail social et chargé d'enseignement à l'université de Nanterre) insinue que ce n'est pas aux Français à s'intégrer mais l'inverse or la France a toujours était une terre d'accueil, les italiens, portugais ou polonais s'y sont naturellement intégrés et ont beaucoup apportés a la France en retour. Mais de nos jours, selon des rumeurs, il y aurai plus de travail en France donc une plus grande immigration, une situation difficile a gérer.

On dit dans les commentaires autour de ces propositions, vouloir faire se rejoindre des France qui s'éloigneraient. Mais cette ligne politique est celle de la valorisation des différences sous tous les angles qui ne peut qu'encourager à se séparer

 

II-D'où vient le problème de l'intégration républicaine ?

 

Le problème de l'intégration républicaine ne vient pas de la France, mais aujourd'hui de la tendance qui s'affirme et particulièrement du côté des personnes musulmans, d'une séparation communautaire, avec un refus de plus en plus marqué, du refus de se mélanger au-delà de la communauté de la religion. Alors que précisément l'esprit de nos institutions est de se considérer d'abord comme des égaux pour favoriser le mélange et non l'enferment communautaire.

 

La laïcité garantit l'égalité de traitement de tous et pour cela exige une nette séparation entre les Eglises et l'Etat, elle protège le bien commun ainsi porté au-dessus des différences. Elle protège de cette façon le citoyen contre les pressions communautaires au regard de l'exercice libre de ses droits. Voilà à quoi l'on s'attaque lorsque l'on encourage, comme entend le faire, l'actuel gouvernement, les différences selon l'origine, la culture, par une politique de discrimination positive qui tourne en définitive radicalement le dos à la République.

 

Selon mon point de vue, il faut un juste milieu, beaucoup de grandes villes (Montréal ou Manchester) tire profit de ces échanges, de ce mélange mais des pays ont du mal avec cette diversité, certains groupes impose leur loi alors qu'il ne sont pas chez eux

 

« Seul le temps et les générations futures détruirons les barrières que forment les différences de cultures »



Axel MARIE-LOUISE

drapeaux_monde