L'article a était écrit sur la base de la ville en mutation. Grâce à la problématique suivante « A cause de cette forte urbanisation, pouvons nous envisager une ruralisation ? ». Pour commencer nous allons parler de l'urbanisation, depuis quand a t-elle eu lieu ? Et pourquoi nous en somme arrivé a se changement ? Puis en second temps, nous parlerons de la ruralisation qui c'est mis en place, les causes mais aussi les conséquences.

Je pense que les personnes qui ont décidé d'aller vivre en ville pour trouver du travail, mais aussi car la vie dans les campagnes n'était plus vivable. Comme trop de personne ont suivis le mouvement, la tendance c'est inversé se qui a créé une exode urbaine. Pour moi la vie à la campagne est bien plus avantage de nos jours, grâce au progrès des transport nous pouvons habité hors de la ville mais avec les mêmes avantages.

 

Urbanisation de la planète.

Depuis 1970, nous avons constater un mouvement de la population rural vers les zones urbaines. Nous pouvons parler d'urbanisation. Le taux d'urbanisation continue d'augmenter partout dans le monde .La croissance économique a déclenché le processus d'urbanisation et l'industrie, ayant des besoins sans cesse accrus en main-d'œuvre, a soulagé les campagnes de celle qu'elles avaient en surplus. Les villes occupe l'espace. Nous trouvons des pôles d'attraction, des centres de civilisation et des foyers d'innovation. Grâce aux moyens de communication modernes nous pouvons tisser des liaisons essentielles entre les villes. Cela leur permet de se trouver en relation, hiérarchisée, les unes avec les autres et de constituer ainsi un réseau urbain. En dépit de tous les avantages que peut présenter la vie en milieu urbain, la progression de la pauvreté obscurcit l’avenir. Un grand nombre de citadins risquent de se retrouver dans la rue, de tomber malades ou d’être victimes de violence. Ces problèmes ne touchent directement qu’une partie de la population, mais l’ensemble de la société en ressent indirectement les effets. La pauvreté et l’exclusion sociale sont considérées comme les principaux facteurs en cause. Le nombre de sans-abri augmente dans toutes les villes du monde, sans parler des mal-logés. Si l’on ajoute ces deux chiffres, celui des sans-abri et celui des mal-logés, on arrive à un milliard de personnes à l’échelle de la planète.

Et la campagne dans tout ça ?

Auparavant, les habitants de la campagne était beaucoup plus nombreux que les habitants de la ville. Mais après la Seconde guerre mondial, un mouvement de la population a était observé. Les personnes quittent la campagne pour aller s'installer en ville. Il y a différent facteurs qui pousse a se changement de vie s'y soudain. ll n'est pas rare, en effet, qu'il y ait 20 ou 30 départs en direction de la ville pour 1000 habitants chaque année, voire plus. C'est le début de l'exode rural. Dans un premier temps, il y a un une forte augmentation de la population rural. Donc moins de place pour les habitants mais aussi pour les agriculteurs, qui ne trouve plus de champs pour exercer leur profession. A force d'utiliser les mêmes champs, la terre est devenue de mauvaise qualité, qui a pour conséquence une mauvaise production et donc de revenues très faible. Une nouvelle organisation du travail agricole peut réduire les besoins en main-d'œuvre (par exemple une machine agricole conduite par une seule personne fait le travail de plusieurs travailleurs qui deviennent alors inutiles). De nombreux économistes pensent que l'exode rural est nécessaire à la modernisation de l'agriculture. Cependant en faisant souvent partir les plus jeunes, il prive les campagnes d'une population dynamique. Des éléments psychologiques interviennent aussi. La comparaison entre campagnes et villes ne se fait pas seulement en termes de niveau de vie, mais aussi de modes de vie et de services offerts, notamment en matière de santé et d'éducation. De nombreux économistes pensent que l'exode rural est nécessaire à la modernisation de l'agriculture. Cependant en faisant souvent partir les plus jeunes, il prive les campagnes d'une population dynamique. Des éléments psychologiques interviennent aussi. La comparaison entre campagnes et villes ne se fait pas seulement en termes de niveau de vie, mais aussi de modes de vie et de services offerts, notamment en matière de santé et d'éducation.

L'exode rural a des effets importants sur les régions où il a lieu. La population diminue. Faute de clientèle les commerçants (boulanger, boucher, épicier, bar-tabac...), les entreprises de services (artisans, mécaniciens mais aussi médecins, pharmaciens...), les services publics (et en particulier les écoles élémentaires) ferment, ce qui accélèrent l'exode car la population ne trouve plus sur place ce dont elle a besoin. Comme ce sont surtout les jeunes qui partent la population agricole vieillit. Au moment de la retraite les agriculteurs ne trouvent pas de remplaçants. Rares sont les jeunes agriculteurs qui souhaiteraient s'installer qui disposent des capitaux nécessaires pour acheter l'exploitation d'un bloc. Les terres les plus médiocres sont laissées en friche ou dans le meilleur des cas sont reboisées. Certains hameaux vidés de leur population deviennent des ruines. Quelquefois, les habitations sont rachetées par des citadins qui les transforment en résidence secondaires qui ne sont habitées qu'une partie de l'année. Il se peut aussi que des citadins viennent y prendre leur retraite. Que personne avoue n’avoir jamais rêvé d’aller vivre à la campagne ? De fuir les rythmes oppressants pour retrouver la nature ? Ce fantasme de campagne néglige le fait que la vie en ville devient un luxe. Certains ménages modestes n’ont pas d’autre choix que de s’exiler en milieu rural. On constate que l'exode urbain est plus rapide que ne l'a été l'exode rural. L’ exode urbain est la somme de deux mouvements : la périurbanisation ( le développement des franges urbaines ) et la rurbanisation ( départ vers les zones rurales ). Il a concerné jusqu’à présent 4,5 millions de personnes, mais son rythme est très rapide : environ 110 000 personnes par an, contre 70 000 pour l’exode rural.

 

Alors, vivre à la campagne ou la ville ?

Il faut savoir que pour chaque lieu d'habitation, rural ou urbain, il y a des avantages et des inconvénients. En ville, nous retrouvons tous a proximité, son lieu de travail par exemple, se qui évite de prendre la voiture. Au point de vue des soins, les hôpitaux, pharmacies et médecins se trouve proximité. Au niveau de la scolarité des enfants, il y a de nombreuses écoles et de tous types d'enseignement . De plus disponibilité des cars scolaires. Question des commerces, nous avons accès à plus de magasins et donc plus de choix aux niveaux des produits. Et tous ce qui touche à la culture et au loisir, il y a la présence de lieux culturels et de loisirs (de détentes), plus d'animation en somme. De nombreux services publics : la banque,la poste, les taxis, les bus, infrastructures beaucoup plus accessibles. Mais il y a aussi des inconvénients. Il n'y a plus de solidarité entre voisins, on ne prend plus le temps de faire connaissance avec son entourage. Il n'y a pas autant de disponibilités pour aller se promener dans la nature, faire du jardinage. La vie plus stressante parce qu'elle est plus agitée, il y a plus de mouvements, de bruit en ville. Ce qui créé un impact écologique plus important en contribuant à la pollution locale, qui n'est pas bon pour la santé. A la campagne, la vie plus paisible, c'est endroit tranquille et moins stressant. On peut se balader dans des endroits en plein air, faire du sport dehors, du jardinage dans le jardin. C'est meilleur pour la santé de sortir prendre du bon air pur. L'empreinte écologique des campagnards est moins importante que celle des gens vivant dans les villes ( grâce aux compostes, aux potagers...). Il y a l'entraide, tous le monde se connait, c'est plus conviviale. Mais la vie à la campagne n'est pas que positif. Les lieux de travail et services médicaux plus éloignés tout comme les magasins par conséquent plus de distance à effectuer et plus d'utilisation des moyens de transports, et de la voiture. Ce qui augmente la pollution, ce qui augmente la fréquentation des routes et donc des embouteillages.

 

Conclusion : L'exode rural a pris une ampleur trop importante dans la vie, qu'au final une exode urbain est née. Pour ma pars, c'est une bonne chose, cela permet

de rééquilibrer le monde rural et le monde urbain. La campagne a était trop longtemps délaissé a l'égard des grand ville, c'est pour quoi nous allons parler de l'urbanisation, avec le développement de la campagne malgré ça. Et aussi qui sont ses nouvelles personnes qui veulent habiter à la campagne. Mais pour pourvoir habiter à la campagne, il faut que les villages soient en mesures de les loger. Donc nous verrons les aménagements que doit faire les commune pour pouvoir les loger mais aussi tous les service mis en œuvre pour qu'ils soient satisfait et reste. Ces néo-ruraux peuvent apporter des amélioration pour nos campagne, alors nous devons les garder. Car la ville est toujours adoré par les jeunes, pôle d'activité elle est aussi source de travail.

La terre est précieuse, il faut savoir la partager.

Pierre Mazloumian